1 route de cupigny 10150 Creney Près Troyes
0786284769
escape-game@lesportesdelisba.fr

Cluedo Lord Cromwell

Cluedo Lord Cromwell

Il est désormais l’heure de révéler ce qu’il s’est réellement passé. Mais, pour cela, revenons un peu en arrière et attardons-nous sur chacun des suspects, en commençant par les dames, évidemment :

Sarah Smith, la domestique

Sarah une fille de la populace très gentille mais très maladroite. Tellement gentille que cela en devient énervant. Certains pensent qu’elle joue un rôle (trop gentille pour être honnête) mais non. Sarah est juste…gentille.

Après avoir aidé M. Lucien à réceptionner toutes les victuailles depuis 9h ce matin, Sarah le quitte en pleine préparation du repas pour commencer à mettre la table à 11h.
A 11h 15, elle réalise qu’elle a oublié les assiettes donc elle retourne les chercher en cuisine et manque de se cogner dans le docteur Franck en ressortant. Puis en jetant un coup d’œil par la fenêtre sur le chemin de la salle à manger, elle aperçoit Mademoiselle Berrycloth dans le jardin.
A 11h30, Sarah met la table puis va accueillir Mme Berrycloth à l’entrée.
Elle retourne en cuisine à 11h45 pour récupérer les premiers plats puis, après que Lucien lui ait fait une énième fois la leçon sur l’ordre du service, retourne à la salle à manger et commence le service à 12h en servant en premier Lord Archibald Cromwell, comme elle pense se rappeler qu’il faut faire.
De retour dans la cuisine à 12h15, elle sort les poubelles et remarque que cette dernière ait un bruit de verre cassé.
Sarah n’a, de fait, absolument rien à se reprocher. Elle ignorait même tout de l’existence du testament de Lord Cromwell. Sarah est juste… gentille.

Irma Berrycloth, l’amie voyante

Dame célibataire que l’on qualifie « d’originale ». Elle s’est prise de passion pour la voyance et le spiritisme. C’est cependant une des véritables amies de Lord Archibald, qui trouve sa compagnie rafraîchissante.
Comme à son habitude, Irma arrive avec un retard calculé à 11h. Cependant, comme elle va pour sonner à l’entrée, elle entend des éclats de voix dans le vestibule. Il lui semble reconnaitre Scarlett et le docteur Franck Macquaid. Irma décide donc de faire un détour par le jardin en attendant de pouvoir faire son entrée comme il se doit.
Elle flâne dans le jardin et surprend une discussion entre Scarlett et William en passant près de la serre à 11h15. Ces derniers semblent parler lune de miel. Irma se dit que cela pourrait intéresser son ami Archibald et prévoit éventuellement de lui en parler après le déjeuner.
A 11h30, Irma fait enfin son entrée, accueillie par Sarah. Puis elle passe à la salle de billard salue les autres invités à 11h45.
Tous les invités passent à table à 12h sonnantes ; tous sauf William qu’Irma voit bien s’éclipser en direction de la cuisine.
12h15, tout le monde mange et dans quelques minutes, Lord Cromwell rendra son dernier soupir.
Irma n’est pas plus coupable que Sarah.

Scarlett, la maîtresse

Jeune lieutenant dans l’armée. Pédant et violent, dépensier, il considère déjà la fortune de son oncle comme la sienne propre. Il n’aime pas son oncle qui le lui rend bien, même s’il demeure son unique héritier.

A 11h, dans la salle de billard, William est au téléphone avec le notaire de son oncle pour essayer d’avoir de plus amples détails sur l’héritage, mais le notaire l’envoie sur les roses. Furieux, William quitte la pièce sans même prendre la peine de raccrocher.

11h15, il rejoint Scarlett dans la serre et lui parle mariage et voyage de noces, très enthousiaste. Puis il retourne à la salle de billard à 11h30, accompagné de Scarlett ; ils y trouvent Franck MacQuaid. Mme Berrycloth les rejoint à 11h45.

A 12h, tout le monde se rend à la salle à manger et William en profite pour s’éclipser afin d’aller piocher quelques bonnes bouteilles dans la cave de son oncle ; après tout, c’est comme si elles étaient déjà à lui…

A 12h15, William s’installe enfin à table sous le regard furieux de son oncle et chacun peut commencer à manger. Dans quelques minutes, Lord Cromwell rendra son dernier soupir.

William reste persuadé qu’il héritera et considère même qu’il peut déjà profiter de son patrimoine comme il l’entend. Il n’était donc en aucun cas pressé de voir son oncle passer l’arme à gauche.

Passons maintenant aux messieurs :

William Cromwell, le neveu

Jeune lieutenant dans l’armée. Pédant et violent, dépensier, il considère déjà la fortune de son oncle comme la sienne propre. Il n’aime pas son oncle qui le lui rend bien, même s’il demeure son unique héritier.

A 11h, dans la salle de billard, William est au téléphone avec le notaire de son oncle pour essayer d’avoir de plus amples détails sur l’héritage, mais le notaire l’envoie sur les roses. Furieux, William quitte la pièce sans même prendre la peine de raccrocher.

11h15, il rejoint Scarlett dans la serre et lui parle mariage et voyage de noces, très enthousiaste. Puis il retourne à la salle de billard à 11h30, accompagné de Scarlett ; ils y trouvent Franck MacQuaid. Mme Berrycloth les rejoint à 11h45.

A 12h, tout le monde se rend à la salle à manger et William en profite pour s’éclipser afin d’aller piocher quelques bonnes bouteilles dans la cave de son oncle ; après tout, c’est comme si elles étaient déjà à lui…

A 12h15, William s’installe enfin à table sous le regard furieux de son oncle et chacun peut commencer à manger. Dans quelques minutes, Lord Cromwell rendra son dernier soupir.

William reste persuadé qu’il héritera et considère même qu’il peut déjà profiter de son patrimoine comme il l’entend. Il n’était donc en aucun cas pressé de voir son oncle passer l’arme à gauche.

Lucien Chevalier, le cuisinier

Grand cuisinier de talent mais qui a de grosses dettes de jeu. Il joue souvent en ville dans plusieurs clubs privés. Il y croise notamment Franck, avec qui il joue parfois.
A 11h, Lucien prépare le repas en cuisine après avoir réceptionné tout ce qu’il fallait depuis 9h00. Il envoie Sarah, qui l’aidait jusque-là, dresser la table dans la salle à manger, afin d’avoir un peu de tranquillité.
Mais Sarah est à peine partie qu’elle revient prendre les assiettes qu’elle avait oublié. Ah là là… Elle ressort aussi sec et à 11h15 Franck débarque. Il donne à Lucien une petite bouteille de verre qu’il présente comme un sédatif destiné à endormir Scarlett. En effet, Franck est persuadé, tout comme Lucien, qu’Archibald va déshériter William au profit de sa maitresse et prétend vouloir avoir le temps de convaincre son ami Archibald de revenir sur sa décision sans que cette dernière ne puisse intervenir.
11h30, seul dans la cuisine, Lucien va pour verser le sédatif dans le potage de Scarlett mais Sarah débarque à nouveau. Il essaye de ne rien laisser paraitre et, heureusement, ça sonne à l’entrée, donc Sarah va ouvrir. Lucien en profite pour faire ce qu’il a à faire puis remet les cloches au-dessus des plats juste à temps avant que Sarah ne revienne pour les emmener.
11h45, Lucien rappelle à Sarah l’ordre de service : d’abord la dame, ensuite le maitre de maison, ensuite les invités. Elle l’écoute attentivement, ça devrait aller…
12h, Lucien profite d’être à nouveau seul en cuisine pour essuyer et jeter la fiole de sédatif vide dans la poubelle puis continue de préparer la suite du repas.
12h 15, lorsque Sarah revient de la salle à manger, il lui demande de vider les poubelles afin de se débarrasser définitivement des preuves.
Lucien a donc, sans le vouloir, préparé le plat mortel qui a ôté la vie à Lord Archibald Cromwell. 

 

Mais le véritable coupable n’est autre que :

 

 

Franck MacQuaid, l’ami médecin

Franck voulait tuer Scarlett, la maîtresse de Lord Cromwell, car elle ruine totalement la réputation de son ami Archibald. Il a fourni le poison au cuisinier en lui disant que c’était un somnifère et en lui demandant de le verser dans l’assiette de Scarlett contre une forte somme d’argent. Malheureusement, la jeune servante Sarah a, sans le faire exprès, interverti les plats, et c’est son grand ami que le docteur Franck MacQuaid a fait assassiner. Mis devant le fait accompli, voici son témoignage :

« Archibald n’a pas l’intention de laisser sa fortune à William. C’est donc Scarlett qui va hériter, j’en suis sûr. C’est une catastrophe ! Et une honte pour le nom de mon vieil ami ! Je ne peux pas laisser cela arriver. Lucien, qui est endetté jusqu’au cou à cause de son addiction aux jeux d’agent, fait un bouc émissaire idéal. Je lui ai donc promis une grosse somme d’argent contre la promesse de verser un “sédatif” dans la soupe de Scarlett, prétextant vouloir raisonner Archibald sans qu’elle puisse nous importuner. Ce qu’il ne sait pas, c’est que c’est de la mort au rat qu’il y a dans la fiole.
Et voici comment les faits se sont déroulés :
11h, comme je la croise dans le vestibule, j’essaie une dernière fois de convaincre Scarlett de sortir de la vie de mon ami Archibald. Elle ruine la réputation des Cromwell. Le ton monte mais elle ne veut rien entendre. C’est décidé, je vais en finir cette fois !
11h15, je prétexte d’aller aux toilettes mais je vais aux cuisines. Je manque de renverser Sarah qui en ressortait les bras chargés d’assiettes. J’entre dans la cuisine et donne le poison à Lucien en lui disant qu’il s’agit d’un sédatif. Puis je vais rapidement à la salle de billard.
11h30, je suis très rapidement rejoint par William, et, “ô joie”, Scarlett… Mais je fais bonne figure ; sachant que je n’en ai plus pour longtemps à la supporter, je suis même plutôt de bonne humeur.
11h45, je suis toujours au billard. Nous sommes rejoints par Mademoiselle Berrycloth. Décidément, Archibald a des goûts singuliers en ce qui concerne la gent féminine…
12h, nous sommes à table. Archibald est d’une humeur salée, sans doute à cause de l’absence de William. Où est-il encore passé celui-là ? Je n’avais même pas remarqué qu’il nous avait faussé compagnie. La jeune servante commence le service. Je fais mon possible pour avoir l’air naturel…
12h15, William arrive et s’installe sous le regard foudroyant de son oncle mais je n’ai d’yeux que pour Scarlett ; le repas commence et elle avale sa première cuillérée de potage. Victoire ! Nous mangeons dans un relatif silence. L’ambiance est tendue.
Quelques minutes plus tard, cependant, c’est mon ami Archibald qui s’effondre…
Voici donc, chers enquêteurs, comment se clos le tragique mystère de la mort de Lord Archibald Cromwell.
Les Portes de l’Isba vous remercie tous pour votre participation !